Le batch cooking façon cuisine vivante !



Véronique Taburiaux, Directrice passionnée et engagée de l’École d’Alimentation Vivante et Durable (EAVD), nous partage ses trucs et astuces en cuisine pour une planification de vos repas aussi efficace que saine, vivante et vitalisante !


Entre le travail, la famille, les enfants, les activités sociales, le sport... nos agendas sont souvent bien chargés ! Vous vous demandez peut-être comment vous organiser pour économiser votre temps en cuisine tout en conservant des habitudes alimentaires saines et équilibrées.


Bonne nouvelle ! L’alimentation vivante est idéale pour le batch cooking car elle propose des principes de cuisine et de conservation des aliments qui vous permettront de vous organiser à l’avance et d’anticiper facilement vos repas pour plusieurs jours.


Avant tout, clarifions le concept d’« alimentation vivante ». Il s’agit d’un ensemble de méthodes en cuisine qui permettent de consommer les aliments à leur plein potentiel, c’est-à-dire hautement riches en vitamines, minéraux, oligo-éléments, enzymes et antioxydants. On mange principalement cru, germé, fermenté, bio, de saison, local et durable. Au travers de ce « style » de cuisine, on vise à préserver notre santé, mais également à la régénérer !


Curieux-se d'en savoir plus sur le monde du Vivant ? C'est par ici !


Cela vous semble compliqué ? Eh bien, non ! Découvrez dans la suite de cet article, les cinq conseils de Véronique pour manger vivant au quotidien, même quand on a peu de temps en cuisine :


1. Anticipez le trempage et la germination de vos céréales et légumineuses

Les aliments germés sont de véritables petites bombes nutritionnelles et énergétiques et occupent le haut du classement au niveau vitalité et bénéfices pour notre santé.


Découvrez comment vous lancer dans la germination dans notre article de blog sur le sujet ici.


Une fois vos céréales et légumineuses germées, cuisez-les à la vapeur, indiquez sur votre contenant la date limite de consommation (estimée) et conservez-les au frigo. Il ne reste plus qu’à vous servir lorsque vous souhaitez vous composer une assiette. Vous pouvez les consommer dans les 3-4 jours après cuisson.


Petit conseil pour les végétariens et végétaliens : combinez des céréales et légumineuses afin de bénéficier de tous les acides aminés essentiels (AAE) et de manger équilibrer.


2. Ayez toujours des légumes crus ou cuits à la vapeur douce prêts dans votre frigo

On ne le dira jamais assez, la base d’une alimentation saine est de manger varié ! Une assiette équilibrée est constituée de 50% de légumes (au moins 4-5 différents).


Si vous le pouvez, fournissez-vous chez un maraîcher de votre région. Rendez-vous sur place ou optez pour l’achat en ligne de paniers bio directement livrés dans votre quartier pour gagner du temps.


Pré-coupez vos légumes, certains peuvent être légèrement cuits à la vapeur pour les rendre plus digestes, et disposez-les dans des récipients en verre ou en inox pour 3-4 jours au frigo. Quand l’heure de manger est arrivée, complétez généreusement votre assiette de céréales/légumineuses avec votre assortiment de légumes variés.

3. Préparez vos sauces vierges à l’avance


Les sauces vierges sont réalisées à partir de bonnes huiles crues que vous pouvez facilement préparer à l’avance et sortir du frigo au besoin pour ajouter des saveurs à vos assiettes composées et les rendre irrésistiblement délicieuses.


On vous divulgue ici notre secret de préparation. Chaque sauce crue contient :

  • 2 càs/pers. d’huile végétale 1ère pression à froid (olive, sésame, argan, noix, colza, etc.)

  • un salant (fleur de sel, tamari, miso, olives, tomates séchées coupées en petits morceaux, etc.)

  • une touche piquante (poivre noir, gingembre, ail, oignon/échalote, piment rouge, etc.)

  • une touche acide (un filet de jus de citron, du vinaigre non pasteurisé, etc.)

  • Des herbes aromatiques (persil, coriandre, basilic, menthe, etc.) hachées fin et ajoutées minute à la sauce

Il ne vous reste plus qu’à laisser libre cours à votre imagination pour réaliser des sauces plus succulentes les unes que les autres. En fonction de vos combinaisons vous pourrez leur donner différentes tonalités : plutôt potagère, méditerranéenne, orientale, thaï… Le nombre de possibilités est infini !


4. Intégrez des petits déjeuners ou goûters vivants à vos habitudes alimentaires

Le principe des petits déjeuners (ou goûters) vivants est extrêmement simple et rapide ! Il consiste à mixer au blender (idéalement au Vitamix) des oléagineux trempés 12h et bien rincés (amandes, noix, macadamia, pécan…) à raison d’½ tasse par personne avec des fruits de saison bien mûrs (un fruit par personne).


Vous pouvez éventuellement ajouter un peu d’eau de source pour obtenir une crème bien lisse ou édulcorez avec un peu de miel cru ou de sucre complet de canne pour donner une touche plus sucrée.


Agrémentez d’un ou deux fruits de saison coupés en lamelles ou en salade et le tour est joué !


Découvrez notre recette de crème noix de cajou à la pêche, salade de prunes à la fleur d'oranger ici.


5. Consommez des aliments lactofermentés

La lactofermentation est un principe de conservation ancestral qui fait partie intégrante de l’alimentation vivante. Elle présente l’avantage de n’utiliser aucune énergie (pas besoin de disposer vos bocaux au frigo) et d’augmenter significativement les bienfaits nutritifs des aliments conservés.


C’est une méthode simplissime qui vous demandera à peine quelques heures de préparation pour plusieurs bocaux que vous pourrez ensuite conserver et consommer pendant des mois. Pour les légumes, il vous faudra donc des bocaux en verre à fermeture mécanique, de l’eau, du sel… et c’est tout ! Au bout de 4 à 6 semaines, la fermentation les aura sublimés, les rendant bien croquants et riches en nutriments.


Il ne vous restera plus qu’à consommer quotidiennement quelques cuillères de légumes lactofermentés pour bénéficier de tous leurs bienfaits sur votre santé !


***


Nous espérons que ces quelques astuces vous motiveront à aborder la rentrée plus sainement et sereinement. Notre dernier conseil : un changement à la fois ! Par exemple, commencez par apporter une petite touche de vivant dans chacune de vos assiettes. Vous verrez que cela fera déjà une belle différence dans votre quotidien.


Pour en savoir plus sur l’alimentation santé, vivante et durable, rejoignez la communauté de l’EAVD sur :